AccueilPortailFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 A moi =)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Hypnotique
Pur Beau Gosse
Pur Beau Gosse
avatar

Masculin
Nombre de messages : 440
Age : 29
Localisation : Lyon
Date d'inscription : 30/08/2007

MessageSujet: A moi =)   Sam 1 Sep - 23:33

Je vous post 2 histoires inachevé pour l'instant Smile mais déjà assez longues.

bonne lecture :

L’arc à la main j’observe la scène qui se déroule devant moi. Les trolls sont là, ils sont hargneux. Ils ne veulent aucun survivant. Ils tuent pour le plaisir, pour passer le temps. Ils brûlent nos maisons, nous ne pouvons rien faire car nos armes ne sont pas enduites de poison. Certains archers, comme moi, enflammèrent leurs flèches mais ce n’est guère efficace, nos valeureux guerriers et pères nous défendent mais que peuvent-ils faire face à des monstres de trois mètres de haut et pesant quatre fois le poids d’un homme ? J’observe dans mon coin, ils ravagent tout, beaucoup d’hommes meurent, les femmes et les enfants se ruent de partout à la recherche d’un abri. Je vois mon père, qui se trouve entre un troll et ma mère, se faire empaler sur la lance majestueuse de ce dernier. Ma mère hurle et pleure. Je détourne mon regard les larmes aux yeux et m’enfuie aussi loin que possible jusqu'à ce que mes jambes ne me portent plus …

-NONNNNN!!!!Je sursaute et tombe de mon lit, toujours ce même cauchemar qui revient sans cesse me hanter chaque nuit. Je n’arrive plus à trouver le repos. Le vent se lève, je regarde dehors, il fait nuit, la journée doit se lever dans six heures. Je dois me remettre en route car mon chemin est encore long. Je dois rejoindre mon oncle dans un hameau à une dizaine de kilomètre de chez moi, il y vit avec sa femme et ses deux filles. Je suis arrivé trois jours plus tard, la faim me tenaillant le ventre. Ce que je venais de faire relevait de l’exploit, je n’avais pas manger et pas bu depuis 1 jour et demi, ne trouvant plus de gibier. La mort planait en ces lieux, mais je me refusais à croire qu’ils aient subit le même sort que notre village. J’avançais vers la hutte de mon oncle, tout était étrangement calme. A mesure que je m’approchais, je reprenais espoir étant donné que je ne voyais aucun cadavre ni maison calcinée. Mais je me trompais lourdement, j’ouvris la porte et ce que je vis était indescriptible. Ses deux filles étaient plantées sur le mur avec une lance dans chaque épaule pour ne pas qu’elles tombent. Sa femme avait du être violée puis égorgée car elle gisait inerte sur le sol sans vêtement. J’entendis du bruit juste à côté de moi. C’était mon oncle qui n’était pas encore mort mais en piteux état il me demanda de m’approcher de lui car il ne pouvait plus bouger, ce que je fis. Voila ce qu’il me dit :

« Nous avons été attaqués en pleine nuit alors que tous le monde dormait, ce fut un massacre. Je doit être le seul survivant car j’ai feint d’être mort mais je ne me leurre pas, il me reste plus beaucoup de temps alors écoute bien Niokatar mon neveu. Les trolls sont déchaînés, ils ravagent tout sur leur passage mais il reste encore quelques groupes d’humains qui leur résistent. J’aimerais que tu les rejoignes et que tu leurs dises que ces bêtes immondes sont loin d’être bêtes. Ils sont en train de se regrouper afin de détruire tous les humains qui les repoussent. Aller ! Vas-t’en vite !! Ne reste pas plus longtemps, chaque seconde est comptée. » Il m’indiqua quel chemin prendre pour les rejoindre puis ferma les yeux… définitivement. Pleurant la mort d’une personne chère pour la deuxième fois en si peu de temps, je me remis en marche en direction du Sud comme me l’avait dit mon oncle. Sur la route je trouvai un groupe de personnes ayant réussi à fuir les trolls et se dirigeant eux aussi vers le rassemblement d’humains pour leur prêter main forte. Ils avaient une charrette avec des provisions pour le voyage ainsi que des provisions pour les hommes qu’ils allaient rejoindre. Je les saluai en leur demandant si je pouvais rester en leur compagnie. Ils acceptèrent et nous reprîmes ensemble le chemin vers l’espoir.

Une fois arrivée là bas nous fûmes accueillis à bras ouvert et fûmes énormément remerciés pour les provisions apportées qui sont les bienvenues. Je transmis mon message au chef qui me remercia amplement et me proposa d’entrer dans ses services afin de protéger cette ville. J’acceptais et demandais si il était possible d’avoir un nouvel arc et une nouvelle armure les miens étant en mauvais état. Il me dit qu’il n’y avait pas de problème mais qu’il ne pouvait pas fournir arme et armure de très bonne qualité. Je lui dis que ça ne faisait rien et que ça ne pouvait pas être moins bien que ce que j’avais à présent. Nous nous saluâmes puis je le quittai pour prendre mon nouvel équipement avec un mot du chef. Arrivé à l’armurerie, je me présentai aux deux gardes en faction devant la porte qui surveillaient les alentours. Ils étaient équipés de lances et d’armure de cuir de mauvaise facture. On pouvait lire l’inquiétude d’une attaque dans leurs yeux mais une détermination farouche se lisait dans ces derniers exprimant que rien ne les ferais s’en aller avant qu’il n’y est plus d’autre solution. Ils me prirent le mot et me laissèrent passer en me souhaitant la bienvenue et qu’ils étaient heureux de me compter parmi eux. Je pouvais voir toutes sortes de lances, d’épées courtes et longues, des haches, des arcs courts et longs avec des flèches dans des carquois posés à coté. Je pris un arc en chêne poli avec deux carquois de flèche. Je m’équipai également d’un plastron de cuir sans manches pour ne pas me gêner dans la précision de mes tirs ainsi que des jambières de cuir et des gants. Une fois équipé je sorti dans la ville. Il aura fallu attendre quatre petit jours pour qu’on entende sonner la cloche de l’alarme annonçant l’arrivée de trolls. Ils étaient plus nombreux que nous mais nous avions l’avantage d’être à l’intérieur de la ville et donc protégés par des murs (Ils offraient peu de résistance mais c’était toujours ça).

Nous repoussions les Trolls tant bien que mal. Pour notre grand bonheur ils n’avaient pas d’archers avec eux, tout du moins pas encore, mais ils causaient de sérieux dommages à notre mur qui résistait tant bien que mal à l’assaut de ces immondices verdâtres. A la lueur de l’aube nous comptions plus de 40 morts de notre côté contre des centaines de trolls étendues sur le champ de bataille. Mais ils venaient sans relâche, toujours plus nombreux que la vague précédente. Notre moral était au plus bas.

Le temps se figea une fraction de seconde, le temps qu’une pluie de flèches enflammées s’abatte devant nous ! Ce que nous craignons le plus était arrivé et avec ça la mort d’une centaine d’humains et d’une dizaine de maisons en train de brûlée. Nous n’avions plus aucune chance de nous en sortir, la panique avait envahie les rangs et le chaos s’empara en une fraction de seconde de notre ville ! Notre chef demanda à tous les hommes et femmes valides de courir se rassembler au sud de la bataille. La moitié entendit ces ordres et courue le plus vite possible derrière lui. Une deuxième pluie de flèche s’écrasa sur nous emportant beaucoup trop d’hommes et de femmes pour être comptés. Le chef nous fit signe d’aller dans la grange qui, par bonheur, ne s’était pas encore enflammée. Il déplaça avec l’aide de plusieurs personnes quelques meules de foin pour ensuite ouvrir une trappe. Il nous expliqua que sous celle-là ce cachait un immense souterrain avec une technologie qu’il ne connaît pas mais qu’il allait s’en servir pour nous abriter. Non sans réticence nous le suivions. Le Chef ferma la trappe. Nous pouvions apercevoir de la lumière au fond du long couloir ou nous venions d’atterrir. Nous nous sommes rassemblés alors sur deux colonnes. Le Chef prit la tête de la première et moi je pris la tête de la seconde. Je vérifiais bien l’état de mon arc et le contenu de mon carquois de flèche. Leur contact était rassurant et je me mis en marche tout en essayant de rester à la hauteur du Chef. J’avançais d’un pas mal assuré, les parois étaient à intervalle régulier éclairé par des sortes de cristaux lumineux. Je n’en avais encore jamais vu. Sûrement cela faisait partie de la technologie dont le Chef avais parlé juste avant de rentrer sous la Trappe. Je restais inquiet et méfiant de ce qui m’entourais, n’aimant pas évoluer dans un milieu dont je ne connaissais bien peu de chose. Cependant c'était toujours mieux que de faire face au Trolls sachant qu'en ce moment même tous devaient être détruit à quelques pieds au dessus de nos têtes. Les Trolls ? On ne les entendait plus, il n’y avait plus aucun bruit. C’était calme... Trop calme. Nous n’étions pas tranquilles. Un bruit sur notre gauche ! Sur notre droite ! L’écho était très important dans ce couloir et nous ne pouvions pas déterminer avec précision de quel coté ça provenait. Ne pouvant pas supporter se bruit qui ressemblait a une sorte de goutte d'eau tombant à intervalles réguliers.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hypnotique
Pur Beau Gosse
Pur Beau Gosse
avatar

Masculin
Nombre de messages : 440
Age : 29
Localisation : Lyon
Date d'inscription : 30/08/2007

MessageSujet: Re: A moi =)   Sam 1 Sep - 23:34

la deuxieme :

Epilogue

Tout est arrivé très vite. Je n’ai pas pu éviter les coups qui m’étaient destiné. Qui est-il ? Je n’arrive pas à voir son visage. On dirait un homme mais je n’en suis pas sur. Je suis allongé sur le trottoir, le sang coulant sur mon visage. Est-ce le mien ? Évidement… quelqu’un approche… j’entend des bruits de pas. Que fait-il ? Ce mystérieux inconnue à le pas léger et fluide. Il tourne autour de moi tel un vautour avec ça proie. J’essaye d’ouvrir un œil mais la douleur m’en dissuade très vite. Le sang continue de couler. Finalement je décide de ne pas bouger. Je l’entends plus, il est sans doute parti me croyant mort… La douleur est intense… je m’évanouie… mon dernier souvenir est, je crois, une pluie fine qui commençais a tomber…


Chapitre 1


- Bonjour dit une voix, m’entendez-vous ?

Le son de la voix me réveille. J’ouvre les yeux. Il fait chaud et je me sens bien. Je suis dans un grand lit douillet, je regarde autour de moi. Tout est parfaitement rangé, le ménage est fait de façon régulière je ne vois pas de trace de poussière et l’air est frais. Je ne sais pas où je suis mais je ne suis pas tombé dans un taudis c’est déjà ça. De plus cette personne a prit soin de moi, une rapide inspection me fait remarquer que j’ai été changé et lavé. Je n’ai plus de sang sur le visage, c’est déjà ça. Le sang ? Qu’est ce qui c’est passé déjà ? Je me souviens de très peu de choses… des coups, du sang, de la pluie… c’est tout. Qu’est ce que j’ai pu faire hier soir de stupide ? Je n’arrive pas à réfléchir correctement j’ai encore trop mal. Je verrais ça plus tard je dois garder mon calme et continuer d’observer… Mes nouveaux vêtements sont trop larges pour moi mais cela importe peu, je me sens bien et en sécurité… pour l’instant c’est tout ce qui compte. Je fini par accorder un peu d’attention à ce qui m’entoure. Pour la première fois je remarque une personne assise sur un tabouret à côté de moi qui me regarde attentivement. Je n’arrive pas à me faire une opinion sur lui ce qui me tracasse. Mais il est sûrement la personne qui m’a sauvé alors je décidais de remettre à plus tard cette question.

-Bonjour dit-il.

C’est un homme d’une trentaine d’année environs. Il a les cheveux long, brun, mal coiffé avec une barbe hirsute. Il est grand et massif, c’est en tout cas l’impression qui s’en dégage quand on le voit. Il me regarde attentivement, il est poli, il attend que je lui accorde de l’attention avant de reparler. Il ne veut pas me brusquer, j’ai l’impression d’être minuscule à côté de lui. C’est rassurant et à la fois dérangeant. Jamais encore dans mon métier je n’aie été confronté à une telle situation. Comment en suis-je arrivé la ? Ma tête me fait trop mal je ne peux pas réfléchir, mon cerveau est une douleur sourde qui attend le moindre signe pour se manifester. Quel cauchemar… je ne peux pas rester plus longtemps ici je dois partir au plus vite, reprendre mes affaires et faire mon rapport à mes supérieurs. Mais pour leur dire quoi au juste ? Que je n’ai pas réussi la mission et que j’ai échappé à la mort à cause d’un lourdeau qui se retrouvait là par hasard et qui a été assez fou pour me venir en aide ? Toutes ces réflexions m’épuisent, je dois me reposer encore un peu… un tout petit peu. Je ferme les yeux et me plonge dans un sommeille sans rêve.
Une envie folle… une envie qui te prend sans prévenir, cette envie qui te pousse à braver des interdits. Celle qui se cache au fond de toi et qui ressurgit quand tu as le moins besoin d’elle. Celle qui te fait perdre ton sang-froid. Elle est la et ne veux plus te lâcher, alors tu t’élances…
Ma tête me fait mal ! Elle sonne j’ai l’impression qu’elle va exploser. Je n’en peux plus, je suffoque sous ces draps j’ai besoin de partir, loin, loin de tout. Je me lève… aussitôt, j’avais oublié mon gardien mais lui ne m’avait pas oublié ! Depuis combien de temps attend-il à côté de moi ? En tout cas on dirait que je ne pourrais pas partir sans le lui dire avant. Peut-être avait-il quelque chose à me dire après tout ? Cet homme a quelque chose de bizarre en lui je peux le parier. Comment ce fait-il que j’aie cette impression ? Je réfléchirais plus tard à ça.

- Hola ! restez tranquille vous ne risquez rien ici, cela fait maintenant trois jours que vous dormez et je commençais à me dire que vous étiez en train de mourir sous mes yeux, ce qui n’était pas réjouissant comme pensée je doit bien l’avouer. Je vous ai trouvé dans une rue pas loin d’ici. Vous étiez drôlement amoché ! Plus personne n’ose s’aventurer la nuit dehors à moins d’être fou ou d’être un de ces enfoirés de CK (Cut & Kill). Ce n’est pas dans mes habitudes de prêter main-forte à des personnes, mais je ne pouvais pas vous laisser pour mort en train de servir de repas aux chiens errants. Je vois a vos yeux que vous ne comprenez pas trop ce que je vous dit mais moi-même je doit avouez que je ne sais pas ce qui ma pousser a faire ça.

-… Où sont mes affaires ?!

Il me regarde un moment sans être surprit. J’ai l’impression qu’il pèse ces mots comme si il voulait me cacher quelque chose.

- Je les ai rangées dans un placard, je vous les apporterais plus tard si vous les voulez. Mais avant j’aimerais savoir quel genre d’homme êtes-vous pour être sorti la nuit ? J’hésite entre la folie ou le suicide. Quoiqu’il en soit une chose est sur vous êtes un sacré chanceux que vous ayez survécu et que je suis un lève-tôt sinon je ne sais pas si vous seriez allongé dans ce lit a cette heure là.

Il poussa un long soupir de soulagement. Moi de mon côté je préférais garder le silence. Je ne me rappelais que vaguement de cet nuit. Tout était encore trop flou dans ma tête et je décidai de remettre à plus tard les réflexions.

- Je crois que je dois vous remerciez pour avoir prit soin de moi n’est-ce pas ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
[Lilith]
Pyromane agréée
Pyromane agréée
avatar

Féminin
Nombre de messages : 2186
Age : 28
Localisation : loin.
Date d'inscription : 24/01/2006

MessageSujet: Re: A moi =)   Lun 3 Sep - 15:28

ah tiens j'avais pas vu que tu les avais postés :p j'aime bien moi ^^

(le passage de la mere qui se fais empaler me fais rire a chaque fois jsuis ignoble xD)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hypnotique
Pur Beau Gosse
Pur Beau Gosse
avatar

Masculin
Nombre de messages : 440
Age : 29
Localisation : Lyon
Date d'inscription : 30/08/2007

MessageSujet: Re: A moi =)   Mar 18 Sep - 0:14

Bouhhhhh y'a personne qui lit :'( :'( :'(
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Stan
Pur Beau Gosse
Pur Beau Gosse
avatar

Masculin
Nombre de messages : 1834
Age : 29
Localisation : Salon de Provence
Date d'inscription : 24/01/2006

MessageSujet: Re: A moi =)   Mar 18 Sep - 1:00

C'est trop long ca me décourage à chaque fois.

_________________
In abstracto...

... Echange du Vide
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://pouzizotie.actifforum.com/profile.forum?mode=editprofile
[Lilith]
Pyromane agréée
Pyromane agréée
avatar

Féminin
Nombre de messages : 2186
Age : 28
Localisation : loin.
Date d'inscription : 24/01/2006

MessageSujet: Re: A moi =)   Mar 18 Sep - 1:48

feignasse !

(voila j'avais envie de faire une déclaration a peu près legitime ce soir, je tiens a remercie mon goth-mau sans qui je n'serais pas là, et mon putain de mal de crane sans qui je serais encore là, condamnons les enfoirés de la ligue de défenses du slim sans frontiere, stune bestiole ni vaccinée, ni autorisée dans nos contrées vous devriez pourtant le savoir bandes d'incultes nationalistes et conservatrices (traditionnalistes me risquerais-je a declamer)


bonne nuit quoi >>
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: A moi =)   

Revenir en haut Aller en bas
 
A moi =)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
oOo°~~* PouziZotie *~~°oOo :: Créations :: Récits-
Sauter vers: